Eclairage marches d'escaliers

Parce que les applications du Raspberry Pi sont illimités...

Modérateur : Francois

domi
Administrateur
Messages : 2148
Enregistré le : mer. 17 sept. 2014 18:12
Localisation : Seine et Marne

Re: Eclairage marches d'escaliers

Message par domi » dim. 5 févr. 2017 09:59

Bud Spencer a écrit :Avant de te répondre, j'ai une question à te poser parce que la tu me mets le doute sur un détails.
Tu dis que ton montage pompe ~400mA (5w sous 12v), mais c'est global ou par sortie ?
Bonjour,

La consommation est de 5W par sortie. Elle est données pour environs 4,5W pour un métre de ruban, sachant que j'ai un peu moins d'un mettre par marche (donc par sortie), je préfère me positionner sur 5W par sortie..

guillaume9344
Raspinaute
Messages : 629
Enregistré le : mar. 6 janv. 2015 19:44
Localisation : finistere

Re: Eclairage marches d'escaliers

Message par guillaume9344 » dim. 5 févr. 2017 10:16

Bonjour,
pour l'uln2803 , c'est un composant à collecteur ouvert. cela veut dire qu'il agit comme un" interrupteur" entre la charge et la masse. c'est en gros une interface tension (commande en 5 ou 3.3v) courant (courant dans la charge ). l'ulm2803 ne délivre pas de tension en sortie mais commute un courant , donc la tension dans la charge n'a peut d'importance , elle doit quand même rester dans les tolérances du composant ( inférieur à vin max) il faudra aussi vérifier la puissant max admissible , car si chaque sorties peut commuter 500ma ce n'est pas dis que le circuit accepte 4A au total,voir power max ou max power dissipable.
@+
rpi b+ ,osmc, motioneyes
rpi 2 raspbian , server minecraft 24h/24 , utilisation gpio
orange pi pc debian ,utilisation gpio, motion cam

Bud Spencer
Raspinaute
Messages : 381
Enregistré le : lun. 15 août 2016 21:38

Re: Eclairage marches d'escaliers

Message par Bud Spencer » dim. 5 févr. 2017 11:01

Le principe est bien résumé guillaume. Par contre, si je réinterprète la chose, Domi ,tu utilises 16 bandeaux de led qui consomme chacun 5w/12v et non pas en conso global comme je le pensait. Dans ce cas, l’ULN2803 ne peut pas faire l’affaire. La datasheet dit explicitement que chaque sortie peut encaisser jusqu’à 500mA mais c’est une valeur maxi et critique et il faut le voir pour 1 seule sortie utilisée simultanément. On pourrait donc penser que pour un chenillard (ou chaque sortie est activée seule) que cela pourrait le faire électriquement, mais là où ça devient impossible c’est thermiquement puisque la datasheet dit aussi que la dissipation maxi est de 1w/ch maxi.

Pour resumer l’ULN est parfait pour switcher du négatif pour une tension d’usage idem ou différente de la tension d’entrée, tout en minimisant la consommation sur le composant en amont (ici l’aduino), mais les charges sont bien sur limitées. J’ais beaucoup utilisé les uln pour interfacer des bargraphs led derrière des uC ou pour switcher des petits relais et cela va très bien pour ça, mais avec des courants pareil, ça ne peut pas le faire. Après 500mA, ce n’est pas non plus énorme et les solutions pour remplacer les relais ne manquent pas. La plus simple c‘est soit d’utiliser des Darlington un peu plus velu (genre TIP140) ou des mosfets N.
Le premier ennemi de la connaissance n’est pas l’ignorance, c’est l’illusion de la connaissance (S. Hawking).

edgard
Messages : 18
Enregistré le : dim. 22 janv. 2017 11:08

Re: Eclairage marches d'escaliers

Message par edgard » dim. 5 févr. 2017 18:20

Les tip140 prennent 10A , c'est parfait pour ce genre d'application ...
Après je sais pas si dans le montage il faut ajouter resitance / condo ...

stephaneK
Messages : 81
Enregistré le : mar. 13 sept. 2016 10:08

Re: Eclairage marches d'escaliers

Message par stephaneK » dim. 5 févr. 2017 22:50

Bonsoir,
Les propositions de montages électroniques à base de simples circuits, sont intéressants, mais le fofo n'est pas vraiment l'endroit pour en débattre.
De plus, vos montages semblent compliqués pour une application qui reste simple. Il suffirait d'une série de transistors de puissance commandé par d'autre transistors
Mais imaginez le câblage à mettre en oeuvre !

Bien venue au 21em siècle !!
Ici c'est le Raspberry :D
Avec ce nano ordinateur vous pourrez commander sans fil votre installation lumineuse. Il suffit de lui ajouter une carte Zwave qui pilotera chaque ampoule munis d'un récepteur Zwave.

domi
Administrateur
Messages : 2148
Enregistré le : mer. 17 sept. 2014 18:12
Localisation : Seine et Marne

Re: Eclairage marches d'escaliers

Message par domi » lun. 6 févr. 2017 06:22

stephaneK a écrit :Bonsoir,
Les propositions de montages électroniques à base de simples circuits, sont intéressants, mais le fofo n'est pas vraiment l'endroit pour en débattre.
Bonjour,

Je ne vois pas en quoi ce sujet n'a pas sa place sur le forum ?
Le forum ne s'arrête pas à la carte du Raspberry, en sortie des GPIO nous avons besoin d'un courant plus important, ce forum est également fait pour les montages autour du Raspberry.
Nous somme en train de parler domotique, du "fait maison" et non de modules achetés tout fait, d'autant plus qu'il n'existe pas actuellement de module capable de faire se qui est demandé.

spourre
Raspinaute
Messages : 720
Enregistré le : lun. 22 déc. 2014 16:50
Localisation : 67380 LINGOLSHEIM

Re: Eclairage marches d'escaliers

Message par spourre » lun. 6 févr. 2017 12:45

edgard a écrit :Les tip140 prennent 10A , c'est parfait pour ce genre d'application ...
Après je sais pas si dans le montage il faut ajouter resitance / condo ...
Si j'ai bien lu (et compris) la feuille de caractéristiques:
http://www.onsemi.com/PowerSolutions/pr ... ?id=TIP140
je note:
1) c'est bien un darlington donné pour une tension de déchet (Vce à 10 A) de 2 V soit 20 W à dissiper.
2) la résistance thermique entre la jonction et l'ai ambiant est donnée à 35°C/W.

Ma conclusion:
1) çà va chauffer et il faut prévoir un radiateur sérieux.
2) un MosFET est bien plus performant compte tenu de sa faible résistance à l'état passant.

Sylvain

spourre
Raspinaute
Messages : 720
Enregistré le : lun. 22 déc. 2014 16:50
Localisation : 67380 LINGOLSHEIM

Re: Eclairage marches d'escaliers

Message par spourre » lun. 6 févr. 2017 12:58

edgard a écrit :J'ai un schémas qui pourrait te convenir mais à modifier car il contient que 10 sorties... 12v 50w ... electronique_12_.gif
AMHA le 2N2222 va terriblement souffrir et rejoindre le paradis des transistors ;-(
Sauf erreur de ma part, il alimente le Raspberry en 5 V, à partir d'une tension générale de 12 V. Même en tenant compte de la chute de tension dans la diode (0.6V) et en considérant que le Raspi peut consommer de 1 à 1.5A, il va mourir par dépassement de son Ic max (0.8 A) et de sa dissipation max.

Sylvain

edgard
Messages : 18
Enregistré le : dim. 22 janv. 2017 11:08

Re: Eclairage marches d'escaliers

Message par edgard » lun. 6 févr. 2017 14:55

Pourquoi pas remplacer le 2N2222 par un régulateur 7805? Il y a plein de montage sur Google...

Bud Spencer
Raspinaute
Messages : 381
Enregistré le : lun. 15 août 2016 21:38

Re: Eclairage marches d'escaliers

Message par Bud Spencer » lun. 6 févr. 2017 15:05

stephaneK a écrit :Bonsoir,

Bonjour Stéphane
stephaneK a écrit :Ici c'est le Raspberry

Bien entendu, mais Je n’ai pas trouvé de règle imposant une restriction à tout autre technologie. Les sujets traitant d’autres produits (esp8266, arduino, banana, orange ect …) ne manquent pas et je ne me souviens pas avec vu de remarque de la part des modérateurs. Pour moi aborder des sujets électroniques est tout à fait en phase avec nos idées sur le PI mais si toutefois ces sujets étaient prohibés il suffirait qu’un modérateur m’en informe et je m’abstiendrais d’en parler.
stephaneK a écrit :Bien venue au 21em siècle

Le DIY ne se résume pas à ce que l’on te vend. Acheter des cartes toutes faites, installer des logiciels tout fait ou accessoirement faire du copié/collé de code facile et finalement utiliser un os et des satellites radio pour simplement illuminer un escalier. Sympa pour le coté didactique, éventuellement pour du prototypage, mais terriblement ennuyeux pour ceux qui ont passé le stade de débutant. Il ne faut pas confondre ‘facilité’ et ‘modernité’. Il n’est écrit nulle part qu’au 21eme siècle on devait se contenter d’utiliser des choses toute faites que l’on n’a pas besoin de comprendre et obligatoirement faire abstraction d’ingéniosité et de travail pour réellement créer sinon ce ne serait que du DBY (Do Buy Yoursef)
spourre a écrit : Ma conclusion:
1) çà va chauffer et il faut prévoir un radiateur sérieux.
2) un MosFET est bien plus performant compte tenu de sa faible résistance à l'état passant.
Tout à fait. La limite de courant acceptable par un transistor ne se substitue pas à sa température maxi de fonctionnement (c'est la même chose que pour le ULN et les 500mA). 10 Amp dans un TIP, il faudrait lui scotcher un esquimau dans le dos. Les Mosfet sont bien plus adaptés pour les courants forts mais ne sont pas exempt de surchauffe non plus, et bien évidement tout cela se calcul (y compris quand le composant se trouve sur une carte toute faite).
Le premier ennemi de la connaissance n’est pas l’ignorance, c’est l’illusion de la connaissance (S. Hawking).

Répondre

Retourner vers « Et tout le reste »