Réalisation d'un pont diviseur de tension

Un lieu pour discuter des composants et de leur utilisation. Un passage obligé si vous devez interfacer votre Raspberry Pi avec le monde extérieur. On y trouvera aussi les cartes type commande de moteur pas à pas, continu, servo...

Modérateurs : Francois, smba38

Pinhapple
Raspinaute
Messages : 125
Enregistré le : jeu. 23 févr. 2017 15:53
Localisation : Rouen

Re: Réalisation d'un pont diviseur de tension

Message par Pinhapple » ven. 21 avr. 2017 09:38

J'ai refait une installation propre de Raspbian sur une nouvelle carte microSD, réinstallé Code::Blocks, Arduino IDE, etc.
EDIT : installation propre pour rien, ma carte vient de rendre l'âme... C'est la deuxième qui se flingue en moins d'une heure d'utilisation, je vous déconseille d'utiliser les microSDHC 16 Go classe 10 de Verbatim ! :x

Si au final ça peut me simplifier les choses, j'aimerais essayer d'utiliser les deux paires de signaux différentiels pour obtenir des signaux transformés propres.

Sylvain, j'ai de nouveau jeté un œil à ton lien : quel(s) modèle(s) pourraient faire l'affaire dans mon cas ?
De plus, au travail je ne peux commander que sur RadioSpare... Du coup, même question pour cette page RS.

Les petits modules "déjà tout faits" me plaisent bien, plus que les microcontrôleurs seuls (ces petites bêtes me rappellent ma classe prépa...), mais je ne pense pas avoir trop de choix..!
  • RPi 3 + LibreELEC / RPi 3 + RetroPie / RPi B+ + Sense HAT ou Framboisedorf ou module caméra
  • Arduino Mega, Uno, Nano
  • Freescale FRDM KL25Z

spourre
Raspinaute
Messages : 735
Enregistré le : lun. 22 déc. 2014 16:50
Localisation : 67380 LINGOLSHEIM

Re: Réalisation d'un pont diviseur de tension

Message par spourre » ven. 21 avr. 2017 12:12

Pinhapple a écrit :J'ai refait une installation propre de Raspbian sur une nouvelle carte microSD, réinstallé Code::Blocks, Arduino IDE, etc.
EDIT : installation propre pour rien, ma carte vient de rendre l'âme... C'est la deuxième qui se flingue en moins d'une heure d'utilisation, je vous déconseille d'utiliser les microSDHC 16 Go classe 10 de Verbatim ! :x
...
!
Au risque de faire de la peine à François, on ne diura jamais assez que le Raspberry est le fruits de compromis, pas toujours heureux, pour en réduire le coût.
C'est un mauvais "PC", poussif, sans interface SATA et c'est une mauvaise carte embarquée sans NAND ;-((
Son seul point fort, c'est l'importante communauté qui le supporte (au sens littéral aussi :twisted: ).
As-tu optimisé ta distribution (pas de swap, un maximum de choses (logs ..) en tmpfs ...
Il me semble aussi que tu compiles en natif sur ta Framboise et j'ai eu l'occasion d'insister lourdement sur les inconvénients de cette méthode (mais on ne va pas courir 2 lièvres à la fois et te jeter dans les affres de la cross-compilation ).

Dans ton mémoire, il faudra que tu mettes en avant ce manque de fiabilité pour un dispositif de sécurité.
Pinhapple a écrit : Si au final ça peut me simplifier les choses, j'aimerais essayer d'utiliser les deux paires de signaux différentiels pour obtenir des signaux transformés propres.

...
De plus, au travail je ne peux commander que sur RadioSpare... Du coup, même question pour cette page RS.

Les petits modules "déjà tout faits" me plaisent bien, plus que les microcontrôleurs seuls (ces petites bêtes me rappellent ma classe prépa...), mais je ne pense pas avoir trop de choix..!
C'est un choix raisonnable mais il faut, là aussi, pouvoir argumenter. Un oscillogramme des signaux réels issus de la plateforme du RADAR devrait t'y aider (j'ai du mal à imaginer qu'un établissement de ce niveau ne dispose pas d'un scope performant );

Pour la contrainte d'achat, même si le choix est plus restreint, tu seras peut-être livré plus rapidement que par le chinois.
Je te propose quelques critères de choix:

-) Es-tu capable de souder des CMS (ton établissement est-il équipé ?), sinon, pour la breadborad ou une platine à trous, il faut mieux retenir du DIP.
-) Si, chez RS, tu trouves un récepteur RS 422 compatible 3.3 V, tu te simplifieras la tâche (même alim, pas de pont diviseur).

Il te faut au moins 2 circuits car tu vas traiter les 2 signaux en différentiel.
A la liste, il faut ajouter, au minimum, 2 condensateurs de découplage (100 nF, au ras des circuits) et 1 chimique sur les bornes d'alimentation.
Ne pas oublier que le câble doit être du câble spécifique, à paires torsadées, sur toute la longueur.

Chez RS, il y a une ligne client où tu pourras te faire confirmer ces points.

Pour ton info, je te mets une "data sheet" d'un circuit. Tu noteras 2 points:
-) l'hystérésis du déclenchement
-) le symbole utilisé (celui d'un trigger). Cet hystérésis contribue à l'immunité de la transmission différentielle.

http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=& ... l_aTErM7Wg

Pour le chinois, si tu envisages un achat privé sans passer par ta boîte, je peux regarder.
A+

Sylvain
Modifié en dernier par spourre le ven. 21 avr. 2017 16:38, modifié 1 fois.

Bud Spencer
Raspinaute
Messages : 858
Enregistré le : lun. 15 août 2016 21:38

Re: Réalisation d'un pont diviseur de tension

Message par Bud Spencer » ven. 21 avr. 2017 14:59

Pinhapple a écrit :J'ai l'air de râler, mais en vrai j'aime bien bricoler avec tout ça... :D
Bonne réponse. Continus comme ca :)
Pinhapple a écrit : déconseille d'utiliser les microSDHC 16 Go classe 10 de Verbatim ! :x
Meme constat. Pas chère mais vraiment pas terrible :evil: .Pour l'instant, les plus corriaces que j'ai trouvé, ce sont les Samsung EVO

**********HORS SUJET********************
spourre a écrit :As-tu optimisé ta distribution (pas de swap, un maximum de choses (logs ..) en tmpfs ...
Il me semble aussi que tu compiles en natif sur ta Framboise et j'ai eu l'occasion d'insister lourdement sur les inconvénients de cette méthode (mais on ne va pas courir 2 lièvres à la fois et te jeter dans les affres de la cross-compilation ).
Dans ton mémoire, il faudra que tu mettes en avant ce manque de fiabilité pour un dispositif de sécurité.
A noter que ce n'est pas une carence du PI mais de l'OS. Il faut savoir qu'il est tout à fait possible de compiler in-situ sur un PI et même de déboguer ou de modifier n'importe quel fichier (même system) sans rien écrire du tout sur la SD. Le principe consiste a virtualiser (en toute transparente et automatiquement bien entendu) les secteurs de disk censés être modifiés (et uniquement ceux ci, parce qu'on va pas tout mettre en ram non plus :roll:), soit en mémoire soit sur un autre volume. On peut ensuite décider (ou pas) de valider la persistance sur le(s) volume(s) concerné(s) par les modifications.

Peut être qu'un jour on aura ici une rubrique dédiée ou je pourrais vous parler de tout ca :roll:
*********/FIN DE HORS SUJET**************
Le premier ennemi de la connaissance n’est pas l’ignorance, c’est l’illusion de la connaissance (S. Hawking).

Pinhapple
Raspinaute
Messages : 125
Enregistré le : jeu. 23 févr. 2017 15:53
Localisation : Rouen

Re: Réalisation d'un pont diviseur de tension

Message par Pinhapple » ven. 21 avr. 2017 15:46

spourre a écrit :-) Es-tu capable de souder des CMS (ton établissement est-il équipé ?), sinon, pour la breadborad ou une platine à trous, il faut mieux retenir du DIP.
Il n'y a pas de quoi souder du CMS ici, puisqu'on fait faire ailleurs (sous-traitance ou autre site). En revanche je peux faire de la soudure "classique" sur des platines à trous.
spourre a écrit :-) Si, chez RS, tu trouves un récepteur RS 422 compatible 3.3 V, tu te simplifieras la tâche (même alim, pas de pont diviseur).
3,3 V en sortie du coup ? Je compte toujours utiliser le RPi pour recevoir les signaux de sortie. Une référence à me conseiller ? Je ne sais pas du tout lequel choisir.
spourre a écrit :A la liste, il faut ajouter, au minimum, 2 condensateurs de découplage (100 nF, au ras des circuits) et 1 chimique sur les bornes d'alimentation.
Ne pas oublier que le câble doit être du câble spécifique, à paires torsadées, sur toute la longueur.
Je dois avoir ça en stock, ou pouvoir m'en procurer. 3 condensateurs par circuit pour un total de 6 du coup ?
spourre a écrit :Pour ton info, je te mets une "data sheet" d'un circuit.
Elle me donne des sueurs froides cette datasheet ! :D
Pour rappel, je ne fais pas d'études d'électronique, donc j'appréhende pas mal la réalisation du montage final.
Bud Spencer a écrit :Meme constat. Pas chère mais vraiment pas terrible :evil: .Pour l'instant, les plus corriaces que j'ai trouvé, ce sont les Samsung EVO
J'utilise des SanDisk chez moi sur une tablette, trois RPi, et deux caméras sportives, sans aucun souci à ce jour. Le prix est correct, la marque réputée fiable, donc ça me va très bien, et je les recommande ! ;)
Ce tableau des cartes compatibles confirme que les deux Verbatim flinguées malgré moi n'étaient pas optimales pour un RPi... Je vais faire commander une Kingston !

Je vais avoir besoin de vous la semaine prochaine je pense..! :lol:

Merci pour votre aide, bon week-end à vous !
  • RPi 3 + LibreELEC / RPi 3 + RetroPie / RPi B+ + Sense HAT ou Framboisedorf ou module caméra
  • Arduino Mega, Uno, Nano
  • Freescale FRDM KL25Z

guillaume9344
Raspinaute
Messages : 629
Enregistré le : mar. 6 janv. 2015 19:44
Localisation : finistere

Re: Réalisation d'un pont diviseur de tension

Message par guillaume9344 » ven. 21 avr. 2017 18:38

Je pensais à un petit truc, avez vous fait les mesures des signaux du radar avec le pont et le rpi connectés, ou seulement avec les sorties en l'aire ? Il est possible que les signaux soient propres sans le pont mais parasités avec. Également, je ne l'ai peut-être pas vue passer, on ne connaît pas le types de capteurs qui génères la liaison. (sortance, impédance.......). Mais bravo pour vôtre progression.
@+
rpi b+ ,osmc, motioneyes
rpi 2 raspbian , server minecraft 24h/24 , utilisation gpio
orange pi pc debian ,utilisation gpio, motion cam

Pinhapple
Raspinaute
Messages : 125
Enregistré le : jeu. 23 févr. 2017 15:53
Localisation : Rouen

Re: Réalisation d'un pont diviseur de tension

Message par Pinhapple » lun. 24 avr. 2017 14:38

guillaume9344 a écrit :Je pensais à un petit truc, avez vous fait les mesures des signaux du radar avec le pont et le rpi connectés, ou seulement avec les sorties en l'aire ?
J'ai fait à l'oscillo trois paires de mesures pour chaque signal :
  • Signal A :
    • En sortie du radar, sans le pont diviseur branché :
      • Etat bas : 1,2 V
      • Etat haut : 4,5 V
    • En entrée du pont diviseur :
      • Etat bas : 1,2 V
      • Etat haut : 4,5 V
    • En sortie du pont diviseur (= en entrée du RPi) :
      • Etat bas : 0,73 V
      • Etat haut : 2,9 V
  • Signal B :
    • En sortie du radar, sans le pont diviseur branché :
      • Etat bas : 1,26 V
      • Etat haut : 4,55 V
    • En entrée du pont diviseur :
      • Etat bas : 1,24 V
      • Etat haut : 4,52 V
    • En sortie du pont diviseur (= en entrée du RPi) :
      • Etat bas : 0,8 V
      • Etat haut : 2,92 V
guillaume9344 a écrit :Également, je ne l'ai peut-être pas vue passer, on ne connaît pas le types de capteurs qui génères la liaison. (sortance, impédance.......).
Aucune idée, mais je peux me renseigner.

Un collègue m'a suggéré de faire un montage avec un potentiomère pour connaître la valeur de déclenchement de l'état haut : je ferais varier la résistance du potentiomètre jusqu'à ce que l'état haut soit atteint (allumage d'une DEL, signal sonore, qu'importe), puis je mesurerais à l'oscillo la tension correspondante. Qu'en pensez-vous ?

Petit hors-sujet : comme je suis sur une carte microSD en rade le temps d'en avoir une neuve, je dois débrancher/rebrancher 3/4 fois mon RPi avant que Raspbian ne boote correctement. Fatigué de devoir brancher/débrancher la prise, j'ai soudé deux broches mâles sur les emplacements "RUN" du RPi, et je fais contact avec un trombone entre les deux broches pour reset la carte sans effort. Je me suis rendu compte qu'il suffisait que je ne touche avec le trombone qu'une seule des deux broches pour que le RPi redémarre, est-ce dû à la différence de potentiel entre moi et la broche ?
  • RPi 3 + LibreELEC / RPi 3 + RetroPie / RPi B+ + Sense HAT ou Framboisedorf ou module caméra
  • Arduino Mega, Uno, Nano
  • Freescale FRDM KL25Z

spourre
Raspinaute
Messages : 735
Enregistré le : lun. 22 déc. 2014 16:50
Localisation : 67380 LINGOLSHEIM

Re: Réalisation d'un pont diviseur de tension

Message par spourre » lun. 24 avr. 2017 19:33

Pinhapple a écrit :...
Un collègue m'a suggéré de faire un montage avec un potentiomère pour connaître la valeur de déclenchement de l'état haut : je ferais varier la résistance du potentiomètre jusqu'à ce que l'état haut soit atteint (allumage d'une DEL, signal sonore, qu'importe), puis je mesurerais à l'oscillo la tension correspondante. Qu'en pensez-vous ?
Je dis que cela ne rendra compte qu'imparfaitement du seuil de déclenchement.
Je t'ai déjà expliqué pourquoi mais, pour t"'éviter de longues recherches dans les messages accumulés, je te le redis:
La tension est un des éléments (certainement le plus important) mais sa vitesse de variation est aussi . Le temps de montée (slew rate) . S'il n'est pas assez raide, il faut remettre le signal en forme (classiquement avec un dispositif à hystérésis comme .............le trigger de Schmitt).

Sylvain

Pinhapple
Raspinaute
Messages : 125
Enregistré le : jeu. 23 févr. 2017 15:53
Localisation : Rouen

Re: Réalisation d'un pont diviseur de tension

Message par Pinhapple » mar. 25 avr. 2017 10:46

spourre a écrit :(classiquement avec un dispositif à hystérésis comme .............le trigger de Schmitt).
Ce sera commandé dans la soirée si je n'arrive à rien aujourd'hui !

Après en avoir discuté avec d'autres collègues, pour lisser les parasites, on me suggère de baisser les valeurs de résistance de mon pont diviseur de tension, ou encore de mettre en parallèle de mes résistances talons un ou deux condensateurs céramiques. De même, qu'en pensez-vous ?

J'ai ajouté deux condensateurs de 100 pF (un par signal) sur ma breadboard avec l'Arduino, et lu les signaux à l'oscilloscope. Cela a eu pour effet "d'arrondir" les angles droits des signaux, et mes fronts montant restent détectés. Je vais aller faire le même test sur le radar sur le signal parasité pour voir ce que ça va donner.
  • RPi 3 + LibreELEC / RPi 3 + RetroPie / RPi B+ + Sense HAT ou Framboisedorf ou module caméra
  • Arduino Mega, Uno, Nano
  • Freescale FRDM KL25Z

spourre
Raspinaute
Messages : 735
Enregistré le : lun. 22 déc. 2014 16:50
Localisation : 67380 LINGOLSHEIM

Re: Réalisation d'un pont diviseur de tension

Message par spourre » mar. 25 avr. 2017 12:18

Pinhapple a écrit :
spourre a écrit : Après en avoir discuté avec d'autres collègues, pour lisser les parasites, on me suggère de baisser les valeurs de résistance de mon pont diviseur de tension, ou encore de mettre en parallèle de mes résistances talons un ou deux condensateurs céramiques. De même, qu'en pensez-vous ?

J'ai ajouté deux condensateurs de 100 pF (un par signal) sur ma breadboard avec l'Arduino, et lu les signaux à l'oscilloscope. Cela a eu pour effet "d'arrondir" les angles droits des signaux, et mes fronts montant restent détectés. Je vais aller faire le même test sur le radar sur le signal parasité pour voir ce que ça va donner.
Sur le principe, tes collègues ont raison mais ne font que confirmer des pistes déjà évoquées ici.
J'ai la flemme de rechercher mais, de mémoire, j'ai déjà attiré ton attention sur le filtre passe-bas constitué par une forte résistance et la capacité répartie (câblage, capa CI ..) . Je crois même avoir mentionné les sondes compensées pour oscilloscope qui sont, en fait, des diviseurs de tension.

Tout cela peut fonctionner mais ça reste du bricolage, par obligatoirement reproductible. C'est à l'opposé d'une démarche scientifique et professionnelle (surtout dans le domaine de la sécurité).

Il te faut analyser le problème, trouver une solution adaptée et la confirmer par l'expérimentation, pas l'inverse :ugeek:
Il faut vraiment analyser ces signaux à l'oscilloscope et mettre en évidence les éventuels signaux parasites qui peuvent apparaître en bout de ligne. Ils peuvent être très brefs et très raides, difficiles à mettre en évidence avec le balayage adapté aux signaux utiles.
Il faut te faire aider d'un enseignant en lui expliquant ce que tu cherches à mettre en évidence. .

Sylvain

Pinhapple
Raspinaute
Messages : 125
Enregistré le : jeu. 23 févr. 2017 15:53
Localisation : Rouen

Re: Réalisation d'un pont diviseur de tension

Message par Pinhapple » mer. 26 avr. 2017 11:28

spourre a écrit :J'ai la flemme de rechercher mais, de mémoire, j'ai déjà attiré ton attention sur le filtre passe-bas constitué par une forte résistance et la capacité répartie (câblage, capa CI ..) . Je crois même avoir mentionné les sondes compensées pour oscilloscope qui sont, en fait, des diviseurs de tension.
Tu mentionnes de temps en temps que tu as déjà dit telle ou telle chose : ne va pas croire que je ne lis pas vos messages, j'ai un cahier A4 que je complète chaque jour avec vos suggestions ! :D
Je ne suis pas archi à l'aise avec l'électronique, donc je préfère demander quitte à me répéter malgré moi !
spourre a écrit :Tout cela peut fonctionner mais ça reste du bricolage, par obligatoirement reproductible. C'est à l'opposé d'une démarche scientifique et professionnelle (surtout dans le domaine de la sécurité).
Je vois ce que tu veux dire, et je suis d'accord. Ça va fonctionner dans un premier temps sur mon radar, puis je vais passer au suivant avec lequel ça ne fonctionnera pas, donc je rajouterai encore du bricolage, etc.
J'ai fait une demande pour commander deux petits shields comme ceux que tu as mentionné, et grâce aux schémas de câblage du codeur du radar, j'ai pu remarquer qu'il y avait un système du même genre à l'intérieur : une résistance entre les signaux + et -, ainsi qu'une résistance pull-up et pull-down. Pas besoin de réinventer la roue : je regarde comment c'est "dedans" et je tente de reproduire "dehors" ! ;)

Merci pour ton aide et la régularité de tes réponses !
  • RPi 3 + LibreELEC / RPi 3 + RetroPie / RPi B+ + Sense HAT ou Framboisedorf ou module caméra
  • Arduino Mega, Uno, Nano
  • Freescale FRDM KL25Z

Répondre

Retourner vers « L'électronique et le Raspberry Pi »